Les enfants du divorce

Les enfants, d’abord, ils comprennent pas que c’est pour de vrai qu’on divorce. Ou alors ils comprennent puis ils oublient. Donc à chaque fois qu’on leur dit, ils fondent en larmes comme si ils venaient de découvrir la situation.

Ensuite, ils croient que c’est de leur faute. Genre ils ont fait une grosse connerie et paf, ça fait divorcer leurs parents.

Ma fille cadette, aussi, elle s’est mis dans la tête que si j’avais arrêté d’aimer son père, il se pouvait qu’un jour j’arrête de l’aimer elle aussi. Grosse angoisse. Retour des monstres et compagnie.

Et puis, les enfants, ils veulent pas que leurs parents divorcent. Alors ils passent leur temps à poser des questions embarrassantes. Maman, pourquoi t’as quitté papa ? (Mon cœur, parce que c’est un fucking [bip] et que j’ai décidé que j’avais le droit d’avoir une vie épanouie au lieu de me dessécher dans le désamour et la frustration comme une peau de morue salée.) Mais il faut pas dire ça sinon les enfants se rendraient compte que leur père est un putain de [bip] et ils seraient terriblement déçus. Et franchement j’aurais l’air de quoi, depuis des années que j’essaie de leur faire croire qu’il est un type génial.

Donc faut dire quoi ? Ben je sais pas trop. J’ai fait au mieux avec mon état du moment (envies de meurtre) sachant que j’ai reçu une excellente éducation qui m’aide à rester calme et polie en toute circonstance. Quasi.

J’ai connu aussi la période où, quotidiennement, au moins un enfant jouait l’entremetteur pour qu’on se réconcilie son père et moi et faisait monter la culpabilité à la dose maximale à propos de sa vie d’avant qui était tellement bien et qu’on avait tout perdu à cause de moi (ex-mari, sort de ce corps !). (Moralité : pour divorcer, faut être bien sûr de toi. Si tu as la moindre hésitation, tes gosses te feront rentrer dans le rang vite fait. Et je ne compte pas toutes les emmerdes collatérales qui te font penser que le RER B, c’est du pipi de chat.)

Maintenant que tout ça semble acquis, le divorce a l’avantage d’expliquer à peu près tous les mystères. Quand ma fille se met à écrire ses chiffres à l’envers à l’école, c’est parce qu’elle est perturbée, tu sais, à cause du divorce.

Elle trouve aussi que c’était mieux avant parce qu’on était trop occupés à se crier dessus, son père et moi, ce qui fait qu’on lui criait moins dessus, à elle.

On croit toujours que c’était mieux avant, non ? (Sauf moi.)

Publicités