Dans quelle galère…

Mais qu’est-ce qui m’a pris :

  1. de dire à ma fille que j’allais lui faire une pinata moi-même pour son anniversaire,
  2. de prendre le carton le plus épais du monde pour faire cette putain de pinata.

Bon ok, j’ai été influencée par ce petit ebook vraiment chouette :

Happy pinata, en vente chez Little Numerics, c’est pas cher mon ami, c’est presque cadeau. [Clique sur l’image pour y aller. (Je gagne rien hein, l’affiliation ne passera pas par moi.)]

Mais voilà, fabriquer des pinata le soir après le boulot ET le dressage d’enfants sauvages, c’est fatiguant.

Publicités

Je kiffe Petit Lapin

Oui, je kiffe Petit Lapin depuis la première fois où j’ai ouvert le livre Petit Lapin va à l’école.

Déjà, Petit Lapin porte une sorte de pyjama intégral qui lui couvre les oreilles et qui hésite entre le ridicule et la mignonitude absolue. Quand il s’habille, il garde son combijama et on sait que sous son petit manteau rouge, il reste la mignonitude incarnée.

Ensuite, il a un doudou qui s’appelle Billy Cheval et qui, comme son nom l’indique, est un petit cheval en bois à roulettes. Billy Cheval fait plein de conneries partout où il va avec Petit Lapin, en l’occurrence à l’école, mais qui se fait engueuler ? C’est Petit Lapin. Tous les innocents du monde injustement accusés se reconnaîtront dans Petit Lapin et tomberont en amour pour lui et son pyjama. (Ses chaussures sont pas mal non plus.) D’où probablement l’adhésion enfantine.

Petit Lapin mange
Sur le chemin de l’école, Petit Lapin bouffe tout son repas de midi, mais c’est pour rendre service à Billy Cheval.

Après avoir fait un max de conneries à l’école, Billy Cheval déconcentre Petit Lapin pendant la balade dans les bois avec sa classe, ce qui fait que ce con de lapereau se perd tout seul en milieu hostile. Heureusement ça finit bien.

Il existe à ma connaissance au moins un autre titre avec Petit Lapin, dans lequel il découvre que les bébés c’est relou et qu’être un grand-frère c’est très surfait. Je le trouve moins réussi que celui de l’école mais il reste quand même très sympa.

Bref, Petit Lapin, c’est un super bouquin à lire à ses enfants, mais j’oblige personne.

Petit Lapin va à l'école